Connexion : S'inscrire

Les forums

Creer un sujet


1 815 messages
Filtrer ok

Pseudo : ciob4546

Voir profilContacter le membre

Revue de Presse/Web sur les Girondins

le 26 Janv. 17 à 19h28

www.sudouest.fr...

Publié le 26/01/2017 à 16h31 par Thierry Vautrat.

Carrasso jouera contre Dijon
Cédric Carrasso, un atout certain pour le match de Coupe de France contre Dijon ©T.V.

L?Avignonnais retrouvera une place de titulaire pour le match de Coupe de France mardi. Gourvennec préfère jouer la prudence et ne pas précipiter son retour. Ensuite, il sera soumis à la concurrence avec Prior


Cédric Carrasso retrouvera une place de titulaire avec les Girondins mardi prochain en Coupe de France contre Dijon. L?Avignonnais qui s?était blessé au genou gauche le 18 novembre lors d?une séance d?entraînement, avait repris un travail normal avec le groupe depuis la reprise de janvier.


Intégré au groupe de 18 pour le match contre Toulouse, il paraissait apte à jouer cette rencontre et l?on imaginait qu?il puisse effectuer son retour contre Paris en Coupe de la Ligue où son expérience et sa qualité de jeu paraissaient des atouts importants.

Mais pour Jocelyn Gourvennec, c?était un peu tôt. « Pour le match de Paris, il n?avait que quatre entraînements collectifs dans les jambes », glissa-t-il. « Il fera son retour contre Dijon la semaine prochaine. Il aura quinze jours d?entraînement ce qui sera quand même mieux. »


La rédaction vous conseille
Girondins de Bordeaux : la défaite contre le PSG a servi de révélateur
? Accédez à tous les résultats régionaux, départementaux et jeunes

Pour l?entraîneur des Girondins, il valait mieux être prudent, compte tenu de la gravité de sa blessure. « Il ne revient pas de rien », dit le coach breton. « Ce n?était pas une blessure musculaire ou une cheville foulée. Il s?est fait peur sur quelque chose qui pouvait être embêtant, même si ce n?était pas aussi grave que ce que l?on pouvait craindre. »

Prior efficace

Outre le fait qu?il ne se voyait pas enlever Prior qui avait livré une bonne prestation contre Toulouse, le fait que le match de samedi à Nancy se joue sur synthétique a également joué dans la réflexion du Breton. « C?est sûr que ce terrain ne correspond pas du tout au profil de Cédric », dit-il. « Quand on revient après trois mois sans compétition, on ne fait pas tout et n?importe quoi même si c?est Cédric et même si on connaît ce gardien. » Il ne pouvait donc pas titulariser un joueur mardi dernier, pour l?enlever en Lorraine.

Carrasso retrouvera donc la compétition en Coupe de France, ensuite, il entrera dans un processus de concurrence normale. « Pour moi, la concurrence jouera à plein quand Cédric sera redevenu compétitif », explique Gourvennec. « Jérôme a haussé son niveau de jeu par rapport au début de saison. Il avait été très efficace contre Toulouse, ce fut plus dur contre Paris. Il a beaucoup joué depuis le début, il continue. Quand Cédric sera en pleine possession de ses moyens, qu?il aura rejoué, on posera les choses de manière différente. »

Ounas revient en jeu

Jocelyn Gourvennec a par ailleurs annoncé qu?Adam Ounas redevenait sélectionnable pour le match contre Nancy. "Il a été sanctionné financièrement", explique l?ancien coach de Guingamp. "Il s?est excusé auprès de ses camarades, du club, du président et du staff. Je lui ai dir ce que j?avais à lui dire devant tout le monde." L?incident est donc clos.
Edité le 26/01/2017 à 19:30
 
 

Pseudo : pierrotgrognon16

Voir profilContacter le membre

le 28 Janv. 17 à 08h42

Dans "L'Equipe" ce matin:

Briser le «Bordeaux bashing»
ANTOINE MAUMON DE LONGEVIALLE (AVEC L.L.)


INJUSTEMENT CRITIQUÉS SELON LEUR ENTRAÎNEUR, LES GIRONDINS DOIVENT REMONTER AU CLASSEMENT POUR ATTEINDRE LEUR OBJECTIF EUROPÉEN.

Les demi-finales de Coupe de la Ligue auront livré deux enseignements aux supporters bordelais. La mauvaise nouvelle pour commencer : en s'inclinant face au PSG (1-4), les Girondins ont vu s'envoler leur meilleure chance de qualification européenne, l'objectif fixé par le club en début de saison. La bonne ?Sauf catastrophe pour les Parisiens et les Monégasques, qui s'affronteront en finale du trophée le 1er avril, le cinquième de Ligue 1 sera européen. Et Bordeaux (9e) n'est qu'à quatre points de Marseille, qui ajoué hier De quoi recentrer les priorités de sa seconde partie de saison sur le Championnat ou continuer à miser sur un parcours en Coupe, de France cette fois, puisque les joueurs au scapulaire recevront Dijon, mardi prochain (18 heures), en seizièmes de finale ?
Un attaquant et un milieu box to box attendus

« Je ne raisonne pas comme ça, écarte Jocelyn Gourvennec. On n'a pas mis dans te parcours en Coupe de ta Ligue - comme on ne mettra pas dans te parcours en Coupe de France - l'objectif suprême de l'Europe, qui est une conséquence. Ça ne se construit pas comme ça un parcours en Coupe. Qu'on aitte loin dans une Coupe ou dans l'autre, ça ne change rien à ce qu 'on veut faire en Championnat : être dans te haut de tabteau. » Une position désertée par les Girondins au cours d'un mois de décembre qui les a vus prendre un point sur douze. Mais moins inaccessible aujourd'hui.
Grâce à un début d'année maîtrisé, Bordeaux a recollé au classement et montré qu'il avait les moyens d'enchaîner. « Si on peut accrocher une quatification européenne, ce sera trèsbien, mais l'objectif, c'est dabord d'être dans une progression de groupe, et je pense que ça se voit actuettement insiste Gourvennec, un brin agacé par un « Bordeaux bashing très à ta mode », selon lui. « Tous tes observateurs, tes commentateurs, voire tes journatistes sont très durs avec Bordeaux. Je trouve ça disproportionné, déptacé, it y a du progrès. »
Dans le même temps, le mercato bordelais tarde à démarrer. Unique recrue, le milieu argentin Daniel Mancini (20 ans, ex-Newell's Old Boys) n'estpas considéré comme un renfort à court terme. Et Grégory Sertic, en fin de contrat dans six mois, n'est pas certain d'être girondin après le 31 janvier (voir page 4]. Or la concurrence se renforce si l'on pense aux arrivées de Patrice Évra et Morgan Sanson à Marseille.
« Si ça n évolue pas d'ici au 31 au soir, ce sera forcément un handicap, confirme Gourvennec, qui espère un attaquant et un milieu box to box. Ça va s'accétérer sur tes derniers jours. Je ne peux pas laisser dire que te ctub et son environnement proche regardent tes choses passer, ne fait rien et travaille peu. On bosse. » Jeudi soir, malgré le froid qui s'étaitemparé du Haillan, la conversation au bord du terrain de plus de vingt minutes entre l'entraîneur, son président, Jean-Louis Triaud, et le directeur général délégué du club, Alain Devese-leer, l'attestait.

5 Nancy reste sur cinq victoires à domicile. C 'est la meilleure série en cours de ce type en Ligue 1 et la meilleure de l'ASNL depuis févrieravril 2008 (5 également). Nancy n'a en outre pris aucun but lors de ces cinq matches ­ c'est sa meilleure performance de ce genre depuis août - novembre 1981 (8). Opta


Toujours dans l'Equipe au sein d'un article consacré aux transferts possibles à l'OM:

.../... Le marché d'hiver est un marché « d'opportunités » comme aime le rappeler le président, Jacques-Henri Eyraud. Le Bordelais Grégory Sertic (27 ans) en est-il une ? Garcia, qui partage les mêmes agents que le milieu des Girondins, le pense apparemment. Aucune offre n'a été faite, mais l'entraîneur marseillais ne serait pas contre sa venue, que ce soit libre en fin de saison ou dès cet hiver, si la somme demandée avoisine le 1 M. Le joueur est aussi sollicité en Allemagne et par Villarreal en Espagne.../...
 
 

Pseudo : pierrotgrognon16

Voir profilContacter le membre

le 29 Janv. 17 à 09h43

Dans "L'Equipe:

Un coup de gueule salvateur
LUC HAGÈGE

«FÂCHÉ» PAR LA PREMIÈRE PÉRIODE DES SIENS, JOCELYN GOURVENNEC, L'ENTRAÎNEUR DE BORDEAUX, A HAUSSÉ LE TON À LA PAUSE. ET ÇA A MARCHÉ.

NANCY ­ L'air lorrain réussit bien aux Girondins. Alors qu'ils n'avaient plus gagné à l'extérieur depuis le 21 septembre à Metz (3-0), ils se sont à nouveau imposés dans la région. Ainsi, ils ont confirmé leur intéressant début de phase retour, avec sept points récoltés sur neuf.
Mais pour ramener ce précieux succès de Nancy, il a fallu que leur coach s'énerve. « J'étais fâché à la mi-temps car ce qu'on produisait ne me convenait pas, a expliqué posément, avec un regard perçant, Jocelyn Gourvennec. Notre première mi-temps n'était pas du tout conforme à notre niveau de 2017. Alors j'ai dit à mes joueurs, avec un ton véhément, qu'il fallait arrêter de subir. »
Plus agressive et plus concernée, l'ASNL était en effet bien mieux entrée dans la rencontre. Et avec un peu plus d'adresse de la part de Marchetti (14e), Robic (17e) et Coulibaly (41e), qui ont manqué trois belles occasions, elle aurait logiquement pris l'avantage.
« On était rarement à bonne distance du porteur, on ne jouait pas assez haut et on perdait le ballon trop vite », détaillait le technicien. Son discours musclé a vite fonctionné. Dès la reprise, les Bordelais ont soudainement mis davantage d'intensité et de qualité dans tous leurs gestes. Sur un centre parfait de Ménez, Laborde a raté une énorme occasion (51e). « Là, je me suis dit qu'on risquait de laisser passer notre chance et j'ai repensé à notre match nul à Angers (1-1, le 14 janvier), où on avait raté trois grosses occasions de l'emporter », avouait Gourvennec.
Mais après une autre possibilité pour Vada (61e) et le seul frisson subi en seconde période, sur un tir de Cétout repoussé par Prior (62e), Gaëtan Laborde a accéléré sur le côté droit et son centre a abouti à un incroyable but contre son camp de Cuffaut (67e). « On était d'accord avec le coach, confiait le jeune attaquant (22ans) formé au club. Parfois, une bonne colère est nécessaire. Après ça, on a su bien se

Bordeaux enchaîne enfin deux succès

« On a repris le contrôle du match, pouvait se réjouir Gourvennec. On a assez peu subi en seconde mitemps et on s'est mis à l'abri à la fin. » Et ce grâce à un somptueux coup franc du pied gauche de Malcom (88e), entré en jeu (79e), auteur de son quatrième but de la saison en L 1, ce qui en fait le meilleur réalisateur de sa formation avec Rolan. « On a été très présents défensivement, notamment grâce à Théo Pellenard (habituel latéral gauche), qui s'en est très bien sorti pour son premier match dans l'axe, poursuivait un entraîneur au bout du compte forcément satisfait d'enregistrer un deuxième succès de rang pour la première fois de la saison en L 1. On s'est repositionnés (sixièmes à un point de l'OM, 5e), mais surtout on est redevenus plus convaincants après un passage compliqué en décembre. » La gifle reçue mardi face au PSG (1-4), en demi-finales de la Coupe de la Ligue, a donc été parfaitement digérée. « On doit maintenant cultiver la régularité », insistait Gourvennec.
Laborde abondait : « Pour aller plus haut, on doit être encore plus constants et réussir des matches pleins. » Et pas à moitié pleins seulement, comme hier soir. `

TOP

Lewczuk 7/10
L'expérimenté défenseur central polonais (31 ans) s'est révélé très précieux dans tous les aspects de son poste. Costaud dans le jeu aérien, toujours bien placé et tranchant dans les duels, il a aussi été hyper propre dans ses relances. Par sa sérénité, il a rassuré ses partenaires, notamment son compère en charnière, Pellenard, nerveux au début.

FLOP

Cuffaut 3/10
Mais qu'est-ce qui lui a donc pris sur le but qu'il a marqué contre son camp (67e) ? Alors qu'il n'y avait aucun adversaire à proximité, le latéral droit a trompé son gardien de la tête, de manière inexplicable. Pour le reste, il a livré une prestation trop neutre, notamment offensivement. Au final, il a plombé son équipe. L. Ha.

BORDEAUX SUR SANKHARÉ ET ROUX

Jocelyn Gourvennec, le coach de Bordeaux, l'a reconnu hier soir : le milieu de Lille Younousse Sankharé (27 ans) et l'attaquant de Saint-Étienne Nolan Roux (28 ans) font partie des joueurs ciblés par son club en cette fin de mercato. Les négociations semblent un peu plus avancées pour le premier, que Gourvennec a dirigé pendant trois saisons à Guingamp L. Ha. (2013-2016).
 
 

Pseudo : critiques

Voir profilContacter le membre

le 29 Janv. 17 à 17h03

www.sudouest.fr...


Girondins :

menacé de mort, Grégory Sertic placé sous protection





A La Une Football
Publié le 29/01/2017 à 16h35 par Thierry Vautrat.


A la suite de menaces de mort dont il a été victime et de l?hostilité à son encontre au sujet de son éventuel départ à l?OM, les Girondins ont pris des mesures pour assurer la sécurité de leur joueur

Conséquence des rumeurs de son possible transfert à l?Olympique de Marseille, Grégory Sertic et sa compagne ont été placés sous protection par les Girondins.

Le milieu de terrain a en effet reçu à son domicile, vendredi soir, un paquet avec des menaces de mort, en cas de départ pour l?OM. Ces menaces, venant en même temps avec un déchaînement de haine et des insultes sur les réseaux sociaux, le club a aussitôt décidé de prendre des mesures pour assurer la protection de son joueur et de sa compagne. Laquelle, originaire de Marseille, a dû fermer son compte Twitter tant le déchaînement était violent.

Rondes autour de son domicile

Samedi matin à l?aéroport, au moment du départ pour Nancy, deux membres de la sécurité du club suivirent sa compagne, pour qu?elle puisse rentrer chez elle sans encombre. Ils assurèrent par ailleurs une surveillance discrète de la maison, en l?absence de Sertic.


Cette surveillance a été levée mais Grégory Sertic est désormais pris en charge par la sécurité du club, lorsqu?il se trouve au Haillan. Par ailleurs, le club va assurer des rondes autour du domicile du joueur.

Il s?est entraîné normalement dimanche matin et a discuté avec Jean-Louis Triaud venu, comme souvent, assister au décrassage. Pour l?heure, rien n?a évolué dans sa situation et il n?est pas sûr, de toute façon, qu?il rejoigne vraiment Marseille.
 
La critique est aisée et l'art est difficile.
 

Pseudo : ciob4546

Voir profilContacter le membre

le 01 Févr. 17 à 16h47

www.sudouest.fr...

Girondins : Younousse Sankharé a "envie de s?installer dans la durée"

Publié le 01/02/2017 à 16h28 par Recueilli par Nicolas Le Gardien.

Girondins : Younousse Sankharé a "envie de s’installer dans la durée"
Younousse Sankharé et Vukasin Jovanovic avec leurs nouveaux maillots. ©Cottereau Fabien

Recrues du mercato girondin, le milieu formé au Paris SG et le défenseur serbe Vukasin Jovanovic ont été présentés à la presse ce jeudi. Extraits

Numéro 13 pour Younousse Sankharé (arrivé de Lille et engagé jusqu?en 2021), numéro 4 pour Vukasin Jovanovic (prêté jusqu?en juin) : les deux recrues du mercato girondin ont été présentées à la presse ce mardi. "On a recruté Younousse pour renforcer le milieu de terrain?; Vuka derrière pour avoir un joueur supplémentaire derrière, être présent dans la rotation. On a conservé tous nos joueurs offensifs ce qui n?est pas le cas de tout le monde en France, loin de là. Donc je considère qu?on a plutôt bien géré notre affaire", explique Jocelyn Gourvennec. Détails.

Sankharé : "Jocelyn m?a fait progresser dans le jeu, en tant qu?homme aussi"

Ce que le joueur a dit : "Les choses se sont passées rapidement, les clubs se sont mis d?accord. Je connaissais le coach et ça a compté. Je suis parti de Lille en étant titulaire, ce n?est pas un échec. Je me suis engagé sur quatre ans et ça prouve que j?ai envie de m?installer dans la durée dans ce club là. À Guingamp (de 2013 à 2016, NDLR), Jocelyn (Gourvennec) m?a fait progresser dans le jeu, en tant qu?homme aussi. En signant ici, je dois continuer cette progression. Je dois devenir plus efficace dans les deux zones. Avec l?expérience que j?ai (27 ans, international sénégalais, près de 300 matchs pros, NDLR), je vais essayer d?aider les jeunes."

La rédaction vous conseille
Girondins : ce que l?arrivée de Sankharé et le départ de Sertic vont changer

Ce que pense Jocelyn Gourvennec : "Il avait déjà été suivi par la cellule de recrutement (de Bordeaux, NDLR) lorsqu?il était à Guingamp. A partir du moment où on cherchait un milieu dans son profil et qu?on a su qu?il y avait une possibilité de cession de Younousse, on s?est positionné. Il avait envie de venir à Bordeaux. Il franchit encore une fois un cap. Il correspond au profil qu?on voulait : un joueur qui connaît bien la Ligue 1, mature, compétiteur, avec un profil différent des joueurs qu?on a. Younousse est complet : il va nous apporter un peu plus de présence athlétique au coeur du jeu, est capable de remonter les ballons, de jouer dans tous les systèmes. Je l?ai même utilisé parfois comme milieu offensif. J?insiste là-dessus : c?est un vrai compétiteur, que ce soit à l?entraînement, en match, où qu?on joue, il est égal à lui-même dans son investissement. Année après année, il a toujours progressé et il a encore une marge de progression"

Jovanovic veut "aider l?équipe" à "se qualifier pour la Coupe d?Europe"

Ce qu?il a dit : "Je suis très content de venir ici. Cela a failli se produire déjà il y a un an. J?espère aider l?équipe pour qu?on puisse se qualifier en Coupe d?Europe. Je pense progresser ici comme joueur et comme homme. Milan (Gajic, coéquipier en sélection de jeunes, NDLR) m?a confirmé que Bordeaux est une belle équipe, un grand club, ce dont je n?ai jamais douté. J?ai joué deux matchs cet automne avec l?équipe nationale, je me suis préparé et j?ai disputé 5 ou 6 matchs amicaux avec le Zenit Saint-Petersbourg (lors de la trêve hivernale encours en Russie, NDLR) et je suis prêt."

Ce que pense Jocelyn Gourvennec : "C?est un défenseur central encore jeune mais complet. Il va vite, a un bon jeu de tête, une bonne lecture du jeu. Il est sobre, efficace. Il a été suivi depuis deux ans par la cellule de recrutement. Moi je l?ai découvert lors des matchs de l?équipe espoir serbe contre la Norvège (barrage qualificatif à l?Euro de la catégorie en novembre, NDLR). C?est important pour nous d?être réactif et quand on a eu l?opportunité avec "Vuka", on l?a saisi. Ça va être à lui de montrer des choses, qu?on peut lui faire confiance. Il a déjà une première expérience au Zenit (Saint-Petersbourg) : c?est une bonne chose pour son intégration à Bordeaux. Il n?y a pas eu d?option d?achat. Maintenant, on va travailler et si lui montre qu?il répond aux attentes, il sera toujours temps de se positionner et de travailler sur la durée."

Jean-Louis Triaud : "on peut comprendre" Grégory Sertic

Après Jocelyn Gourvennec lundi, Jean-Louis Triaud s?est exprimé sur le départ de Grégory Sertic vers Marseille. "Il y a de l?émotion positive. C?est un garçon qui a fait de nombreuses années au club, il y avait un lien affectif fort des deux parties. Maintenant, c?est un joueur professionnel. On lui a fait une offre de prolongation qu?on estimait correcte. Il y a eu une offre d?un autre club largement supérieure. On peut comprendre qu?un garçon qui veut assurer son avenir y réfléchisse. On s?est assez rapidement mis d?accord et fait à l?idée qu?il ne prolongerait pas. Il a fait en sorte que ce départ ne se fasse pas sans un minimum d?indemnités à l?avantage de Bordeaux."
Edité le 01/02/2017 à 16:50
 
 

Pseudo : ciob4546

Voir profilContacter le membre

le 02 Févr. 17 à 06h11

SUD OUEST
Girondins : Toulalan et Sabaly se sont entraînés normalement


Publié le 01/02/2017 à 18h37 par N.L. G..

Youssouf Sabaly est sur la route du retour. Dès samedi contre Rennes, ou mardi prochain à Caen ? ©Thierry David

Respectivement ménagé et de retour de blessure, les deux joueurs ont participé à tous les exercices de la séance ce mercredi

C?est avec un effectif au complet, hormis Thomas Touré et Nicolas Maurice-Belay, que les Girondins vont attaquer la préparation de la venue de Rennes, rival direct dans la course à la cinquième ? voire 6e place ? samedi (20 heures) au Matmut Atlantique.

Ménagé mardi en Coupe de France face à Dijon, le milieu Jérémy Toulalan (douleur aux ischios-jambiers) a participé à toute la séance des remplaçants et joueurs non utilisés ce mercredi. Le défenseur latéral droit Youssouf Sabaly (lésion aux ischios-jambiers), qui avait repris partiellement en début de semaine, a également pris part à tous les exercices (échauffement technique, conservation avec portes puis opposition sur terrain réduit).

Outre les deux recrues Younousse Sankharé et Vukasin Jovanovic, qui se sont entraînés pour la première fois avec leurs coéquipiers, les jeunes "réservistes" Jérémy Corinus et Lucas Dumai (milieu de 18 ans arrivé de la JA Biarritz en préformation, intégré pour la première fois) étaient présents. Les titulaires de Dijon ? et Théo Pellenard, entré à la mi-temps ? ont eux suivi un programme à la carte.

Thomas Touré, écarté des terrains depuis sa désintertion des ischios-jambiers le 17 octobre, a lui repris la course ce début de semaine. Nicolas Maurice-Belay (mollet) reste lui aux soins.
 
 

Pseudo : pierrotgrognon16

Voir profilContacter le membre

le 08 Févr. 17 à 07h32

Dans "L'Equipe" papier ce matin:

LIGUE 1 24E JOURNÉE CAEN 0-4 BORDEAUX

Bordeaux, ça tourne
JOHAN RIGAUD

FRANÇOIS KAMANO ET DIEGO ROLAN, MUETS EN L1 DEPUIS NOVEMBRE, ONT INSCRIT TROIS DES QUATRE BUTS, HIER SOIR. LES CHOIX DE JOCELYN GOURVENNEC ONT ÉTÉ PAYANTS, CONTRE CAEN.

CAEN ­ Les Bordelais se sont amusés à Caen, hier soir, avec un sacré sens de l'efficacité : leurs quatre tirs cadrés ont fini au fond des filets de Vercoutre. Ce qui permet aux Girondins de repasser à une différence de buts positive (+1), de doubler l'OM et de rattraper l'ASSE (5e) avant Nice - SaintÉtienne et Marseille-Guingamp, ce soir. Douzième attaque de L 1 avant cette 24e journée, Bordeaux a donc connu une réussite totale. Après le nul contre Rennes samedi (1-1), Gourvennec avait fait tourner son secteur offensif, remplaçant le trio Ounas-Laborde-Ménez par le trio Malcom-Rolan-Kamano. Résultat : Kamano et Rolan, qui n'avaient plus marqué en L1 depuis le 26 novembre et la victoire face à Dijon (3-2), ont retrouvé en même temps le chemin du but un soir où les Caennais ont été d'une grande générosité. Le premier but bordelais est venu d'un coup franc excentré de Bazile dégagé de la tête par Toulalan. En couverture dans le rond central, Leborgne, sous la pression de Rolan, a voulu remettre par sécurité à Vercoutre mais a raté le ballon. L'Uruguayen en a profité pour filer sur 50 mètres, contourner Vercoutre et mettre son équipe en confiance (1-0, 11e).

"C'est important de garder de l'intensité dans le secteur offensif et que les choix payentJOCELYN GOURVENNEC,,

Douze minutes plus tard, sur un ballon gratté par le milieu bordelais, Sankharé trouvait Kamano. Le Guinéen effaçait Leborgne pour frapper sur son pied droit. Vercoutre, sur la trajectoire, manquait son intervention du pied. Deux bévues, deux occasions, deux buts, et une troisième occasion manquée par Kamano juste avant la pause (39e). Bordeaux était quasiment implacable. « Le fait de bien reprendre le début de seconde période a aidé à garder la main sur le match, observait Gourvennec. On réussit à mettre le troisième à un moment stratégique. »
Kamano mettait encore au supplice le pauvre Leborgne côté gauche. En sept touches de balle, un crochet du gauche et une frappe du droit sous le bras de Vercoutre, il pliait le match (63e), avant le quatrième but de Plasil à la 90e minute, d'une frappe à ras de terre à l'entrée de la surface. « J'ai changé le compartiment offensif pour avoir beaucoup de fraîcheur, et c'est bien que les joueurs adhèrent à ce fonctionnement-là, relevait Gourvennec. Ça tombe au bon moment, ça valide tout ce qu'on a fait de bien, ça permet de réagir suite au match un peu manqué contre Rennes. C'est important de garder de l'intensité dans le secteur offensif et que les choix payent. Il faut qu'on cultive ça, il ne faut surtout pas se relâcher. »
D'autant que le prochain adversaire, vendredi, sera le PSG. « C'est un match abouti, appréciait Cédric Carrasso, le gardien bordelais. Le foot est un sport d'erreurs, et quand les Caennais ont ouvert des brèches, on les a sanctionnés directement. On ne va pas s'enflammer, mais on est capables de réussir un match abouti du début à la fin. Le match un peu raté contre Rennes, on le bonifie et on s'offre une rencontre bonus contre Paris. On va pouvoir jouer libérés. Là, les attaquants ont pris les opportunités. À 3-0, le match était plié mais il y a eu la volonté de ne pas prendre de but et tout le monde s'est bougé pour ça. »
Défensivement, Gourvennec a pu apprécier l'entrée de la recrue Jovanovic en l'absence de Lewczuk : « Il n'avait participé qu'à des jeux réduits, on n'avait pas de recul. Mais il a fait un sans-faute, il a bien anticipé le jeu dans le dos et a été très présent sur Santini, qui est dur à serrer. » Et au milieu, le coach bordelais a aussi ressenti l'impact de Sankharé : « Il a eu beaucoup de présence au coeur du jeu, avec la capacité de chercher haut et de mettre l'adversaire sous pression. Globalement, le groupe montre qu'il progresse. » Et un soir comme ça, qu'il peut prétendre lutter pour la 4e place. `

4 Cela faisait quatre ans que Bordeaux n'avait pas remporté, à l'extérieur, une victoire aussi large en Ligue 1. Il fallait remonter au 11 novembre 2012 pour voir les Girondins s?imposer sur un tel écart dans l?élite (4-0 à Lorient).

TOPS

Kamano 8/10
Le Guinéen n'avait plus marqué en L 1 depuis le 26 novembre contre Dijon (32). Servi par Sankharé, il s'est joué de Leborgne et d'une faute d'appréciation de Vercoutre pour rendre la situation confortable (2-0, 23e). Il s'est ensuite offert un doublé grâce à sa vitesse (3-0, 63e), le quatrième de sa carrière en L 1.
Rolan 7/10
Lui non plus n'avait plus trouvé le chemin des filets en L1 depuis le 26 novembre. Titulaire en pointe, il a parcouru la moitié du terrain en profitant d'une erreur de Leborgne pour aller battre Vercoutre (1-0, 11e). Précieux par ses déplacements et ses prises de balle, il a joué assez juste et s'est montré disponible.
Jovanovic 7/10
Pour son premier match en L1, le jeune (20 ans) défenseur serbe prêté par le Zénith Saint-Pétersbourg s'est montré particulièrement efficace, notamment dans les duels avec Santini, sûr dans son placement et ne cherchant pas la facilité dans la relance.

FLOPS

Leborgne 2/10
Cauchemardesque. Il n'a pratiquement pas joué de la saison et ce n'était pas évident pour lui de remplacer Guilbert, à un poste qui n'est pas le sien. Sa bévue de la 11e minute ­ il rate sa passe pour Vercoutre en position de dernier défenseur ­ s'est transformée en but de Rolan et il a été dépassé par Kamano sur deux autres buts.
Vercoutre 3/10
Le gardien caennais sortait d'un gros match à Guingamp samedi (1-0), mais il s'est manqué sur le deuxième but bordelais (23e), une frappe de Kamano qui semblait à sa portée et qu'il a voulu repousser du pied. La frappe de Kamano de près sur le troisième but lui passe sous le bras (63e).
Karamoh 4/10
Il était en position idéale pour ouvrir le score de la tête sur un service parfait de Bazile (5e), mais il n'a pas su cadrer. L'ailier droit a perturbé Sabaly en début de match mais, par la suite, il n'a plus vraiment réussi à faire de différences.J. Ri.
 
 

Pseudo : haan

Contacter le membreVoir profil

le 08 Févr. 17 à 17h12

Merci Pierrot car je me demandais depuis Caen nous n'avions pas gagné 4-0 à l'extérieur !
Et puis la bonne idée de mettre cette clause concernant F.Guilbert nous a bien aidés mais surtout ouverts les yeux quant au niveau actuel de Leborgne...
 
 

Pseudo : fred59380

Contacter le membreVoir profil

le 08 Févr. 17 à 21h37

haan a écrit:

Et puis la bonne idée de mettre cette clause concernant F.Guilbert nous a bien aidés mais surtout ouverts les yeux quant au niveau actuel de Leborgne...

Si c'est le cas, nous sommes plus chanceux que le principal intéressé alors...
 
 

Pseudo : haan

Contacter le membreVoir profil

le 08 Févr. 17 à 23h08

Pas bien sûr d'avoir compris ton intervention
En tout cas pour ma part c'était juste une p'tite vanne (bien pourrie) concernant le malheureux Leborgne. Faut pas voir ça d'un mauvais oeil.
Bon il est temps d'aller m'aérer.
 
 

Pseudo : fred59380

Contacter le membreVoir profil

le 09 Févr. 17 à 06h58

haan a écrit:
Pas bien sûr d'avoir compris ton intervention
En tout cas pour ma part c'était juste une p'tite vanne (bien pourrie) concernant le malheureux Leborgne. Faut pas voir ça d'un mauvais oeil.
Bon il est temps d'aller m'aérer.

De mon côté également... Bon pied (surtout pour les Girondins), bon ?il.
Moralité : Au royaume des Girondins, Leborgne est roi...
 
 

Pseudo : haan

Contacter le membreVoir profil

le 09 Févr. 17 à 19h18

fred59380 a écrit:
Moralité : Au royaume des Girondins, Leborgne est roi...
Bien trouvé ou plutôt bien vu.
 
 

Pseudo : ciob4546

Voir profilContacter le membre

le 12 Févr. 17 à 08h49

Gilles Favard n?y est pas allé par quatre chemins dans ses propos envers les Girondins. Il n?apprécie pas le manque d?ambition du club et le spectacle offert dans les matches. « Gourvennec c?est un entraineur que j?aime beaucoup. J?aime l?homme et j?aime l?entraineur. Maintenant, les dirigeants sont neutres, l?effectif est neutre, les spectateurs sont neutres, le stade est neutre. Donc ils sont septième depuis cinq ans dans un championnat neutre pour eux. Gourvennec ou pas, il ne peut rien faire. Ils ont pris Toulalan qui est en semi-retraite à 33 ans bientôt 34. Il découvre la région bordelaise, qui est adorable et qui n?est pas mieux pour être en maison de retraite. Plasil, il en a 36. Il a été chercher Sankharé qu?il avait déjà avant. Derrière, ce n?est pas Pallois qui va faire la différence. Le pauvre Carrasso s?est blessé. Et devant ils ont trois intermittents du spectacle ».

L?Equipe 21
 
 
 

Pseudo : haan

Voir profilContacter le membre

le 20 Févr. 17 à 16h55

Merci ciob ! absolument magnifique

J'ai pu mettre sans souci un nom sur chaque joueur concernant les 2 photos d'équipe (l'une avec le sponsor Merlin) puis celle d'après la 1ère saison en Malardeau 80-81

Fan club FCGB
 
 

Pseudo : fred59380

Contacter le membreVoir profil

le 21 Févr. 17 à 18h15

www.francefootball.fr...

La controverse : un sujet bien dans l'air du temps...
 
 

Pseudo : haan

Contacter le membreVoir profil

le 21 Févr. 17 à 19h04

Juste pour le fun, pour reprendre les propos de Smertine, quels seront les 5 "heureux" représentants africains à participer à la CM en Russie prêts à recevoir quelques bananes ?...

Malheureusement pas sûr que les Russes soient plus racistes qu'ailleurs...
 
 

Pseudo : ciob4546

Contacter le membreVoir profil

le 22 Févr. 17 à 06h02

De Tavernost rempile jusqu'en 2020
A 66 ans, Nicolas De Tavernost n'est pas encore à la retraite. Le président du directoire du groupe M6 a été reconduit dans ses fonctions pour 3 ans de plus, soit jusqu'en 2020.

bonne ou mauvaise nouvelle....!!!
 
 

Pseudo : ciob4546

Voir profilContacter le membre

le 22 Févr. 17 à 15h54

Triaud commente brièvement la reconduction de De Tavernost

par Romain · Published 22 février 2017 · Updated février 22, 2017

« S?il est content, je suis content pour lui. Ça amène encore plus de stabilité au club », a commenté Jean-Louis Triaud dans Sud Ouest. JLT, alors que NDT avait affirmé qu?il quitterait M6 en 2017, était l?un des seuls à penser que le boss d?M6 serait reconduit, et surtout qu?il accepterait. La nouvelle a été officialisée hier et Nicolas de Tavernost, des suites de nouveaux excellents résultats pour M6, a été reconduit pour trois années. Ainsi, il conserve son rôle et son statut jusqu?en 2020. L?avenir de Jean-Louis Triaud lui y est aussi forcément lié puisque le Président bordelais déclarait il y a peu que « probablement que le jour où Nicolas De Tavernost quitte le club, je quitte le club avec lui. S?il quitte le club, c?est qu?il y aura un remplaçant. Un actionnaire qui remplacerait M6 viendrait avec sa propre équipe donc ça me parait légitime de laisser la place dans ces conditions ».
 
 

Pseudo : hors-jeu

Voir profilContacter le membre

le 22 Févr. 17 à 17h52

Sacré JLT, malgré tout l'amour que je lui porte, c'est un peu n'importe quoi.

M6 est propriétaire (et actionnaire) du club.
Mais les actionnaires de M6 sont des allemands et NdT n'est que le salarié (le plus haut)

Si NdT part, les actionnaires allemands auront le choix entre garder la FCGB parce que ça rapporte (j'ai même rencontré des allemands qui croient au Père Noël)
Ou bien vendre le club dans le genre 3615 Quinenveut ou Le Bon Coin.

C'est pas gagné car racheter le club veut dire aussi se porter caution solidaire de 28 ans de loyer à 3M€ et des brouettes/an et avoir assez de crédibilité pour être adoubé par Juppé qui lorgne vers le contribuable.


NdT c'est juste le gars qui a convaincu les allemands que ce club était un investissement en or.
Nico part ou reste c'est un peu le danois qui se demandait en English "To be or not to be"
Traduction teutonne "Ca m'en touche une sans bouger l'autre."
 
 
1 815 messages
Filtrer ok
Vous devez être connecté pour écrire un message !