Connexion : S'inscrire

Les forums

Revue de Presse/Web sur les Girondins

Creer un sujet


1 823 messages
Filtrer ok

Pseudo : lolo_lulu22

Voir profilContacter le membre

Revue de Presse/Web sur les Girondins

le 09 Juill. 08 à 15h06

arkblue'>Foot - L1 - Bordeaux - Gouffran «adore» son club


Son transfert sur les bords de la Garonne a mis du temps à se concrétiser. Mais aujourd'hui, Yoan Gouffran, 22 ans, est bel et bien Bordelais... Et fier de l'être ! En stage de préparation à Anglet avec le groupe girondin, l'ancien Caennais savoure son quotidien, et avoue déjà s'améliorer au contact du staff technique.

«J'aime travailler avec Éric Bédouet, le préparateur physique, mais aussi avec Jean-Louis Gasset, qui a peut-être tendance à crier parfois, ce qui peut faire croire qu'il n'est jamais content, mais qui nous permet de progresser à l'entraînement, confie la recrue. Oui, depuis le peu de temps que je suis à Bordeaux, je sens déjà que je progresse, tout simplement. Nous avons envie d'être plus précis, et eux nous poussent. Franchement, j'adore ces débuts-là, et j'adore Bordeaux !»

Auteur de 10 buts la saison dernière, Gouffran a rejoint le club cinq fois champion de France pour gagner en maturité auprès de Laurent Blanc : «C'est la stabilité et la régularité de ce club depuis pas mal de saisons qui m'ont fait choisir Bordeaux et rien d'autre. C'est un club ambitieux et stable, tout ce qu'il me fallait. Mais c'est aussi par rapport au coach que je suis venu, car il a été un grand joueur. Ce paramètre a été décisif dans mon choix.»

Une «confiance» totale à «Monsieur» Blanc
Respectueux, Yoan Gouffran donne d'ailleurs du «Monsieur» à celui qui fut élu meilleur entraîneur de Ligue 1 la saison dernière. Il explique comment il s'est laissé convaincre : «Lorsqu'il m'a fait part de son intérêt, son discours m'a plu. Tout s'est très bien passé, je lui ai donné mon accord et tout cela s'est fait naturellement. J'ai senti chez lui une envie de me faire jouer et évoluer. Et quand on a la confiance d'un coach, on fonce !»

Une confiance que le Cévenol devrait très prochainement accorder à un joueur au profil polyvalent, et qui constituait une priorité. «Je sais qu'il voulait un peu plus de percussion, chose que je pense pouvoir apporter à cette équipe, assure Gouffran. Et comme il sait aussi que je peux jouer à plusieurs postes, nous allons profiter du stage pour en discuter, car il est prévu qu'il nous rencontre individuellement.»

Une retraite dans le Pays basque sous forme d'examen d'entrée, que le milieu de terrain semble passer avec succès et tout particulièrement apprécier. «Mon acclimatation s'est super bien passée car tout le monde m'a mis à l'aise, précise le transfuge. De plus, nous avons bien rigolé car les nouveaux, ici, doivent toujours chanter une chanson...Il y a donc une bonne ambiance. Les membres du club sont venus vers moi pour me parler, ce qui a contribué à ce que tout se déroule bien depuis le début.» Pratiquement guéri d'une légère pointe au mollet droit ressentie depuis samedi, le renfort offensif est donc fin prêt pour relever son nouveau challenge.


Source l'équipe.fr
Message edité le 30/01/2010 à 10:39
 
 

Pseudo : obertan47

Contacter le membreVoir profil

le 09 Juill. 08 à 16h21

Je ne vais poster ça en transferts et rumeurs car c'est verrouillable mais sur football365 ils ont mis Jemâa dans l'effectif, il est pas à Bordeaux non ?? :?

http://www.football365.fr...
http://www.football365.fr...
 
 

Pseudo : djihalaad

Voir profilContacter le membre

le 09 Juill. 08 à 17h08

obertan47 a écrit:
Je ne vais poster ça en transferts et rumeurs car c'est verrouillable mais sur football365 ils ont mis Jemâa dans l'effectif, il est pas à Bordeaux non ?? :?

http://www.football365.fr...
http://www.football365.fr...


Ben tu fais partie de la dizaine de "couillons" :P (je plaisante ) qui ont remarqués et postés l'info au minimum 10-12 fois sur le forum... Donc Jemaa N'EST PAS GIRONDINS !!! C'est une ENIEME ERREURE DE CE SITE ... :?
 
 

Pseudo : lolo_lulu22

Voir profilContacter le membre

le 10 Juill. 08 à 11h39

MATHIEU VALVERDE. --Le gardien des Girondins de Bordeaux est actuellement en stage à Anglet

« arkblue'>Je franchis les marches »:Recueilli par Anissa Ciroldi



Mathieu Valverde, deuxième gardien des Girondins de Bordeaux, est depuis mercredi dernier et jusqu'à ce soir en stage à Anglet avec toute l'équipe et le staff bordelais. Amoureux du Pays Basque, il se sent un peu comme chez lui. Mercredi, avant la séance collective de l'après-midi, il a accepté de répondre aux questions de « Sud Ouest ». Rencontre.
« Sud Ouest ».

-Qu'est-ce qui vous lie au Pays Basque ?

Mathieu Valverde: Toute ma famille est basée sur le Pays Basque sauf mes parents, quant à moi j'ai grandi à Bordeaux mais je viens ici dès que possible.

-Suivez-vous l'actualité sportive dans la région ?

Je suis un peu le foot, j'aime bien également me tenir au courant de ce qu'il se passe à l'Aviron Bayonnais Rugby et au Biarritz Olympique.
3 Que pensez-vous de la forte concurrence des clubs de football au Pays Basque, notamment du côté espagnol ? Y a-t-il, selon vous, la place pour un club de haut niveau au Pays Basque français ?
C'est une bonne chose pour le football basque, mais c'est vrai qu'au niveau de la concurrence, ce serait beaucoup plus intéressant qu'un club autre que les Girondins puissent évoluer en Aquitaine. Si on prend le cas du rugby, on voit l'émergence de l'Aviron qui vient rivaliser avec le BO, mais en ce qui concerne le foot, il faudrait que les partenaires suivent et si tel est le cas, oui pourquoi pas. Mais il faut évidemment parler du fait que, dans cette région, le football est dans l'ombre du rugby.

-Si un club du Pays Basque vous contactait pour vous recruter ; seriez-vous intéressé ?

-Aucun club ne m'a fait de propositions, mais si tel est le cas, je serais heureux d'y jouer. Pour l'instant je suis à Bordeaux et mon avenir est là-bas.

-Quelle est votre situation aux Girondins de Bordeaux ?

J'entame ma troisième année en tant que deuxième gardien (auparavant il était troisième gardien.
J'évolue petit à petit, je franchis les marches. Depuis que je suis dans le groupe pro, je progresse de la même manière.

-Vous avez prolongé votre contrat aux Girondins jusqu'en 2010. Pour quelles raisons ?

On m'a proposé un challenge sportif intéressant : jouer les coupes, (Coupe de la Ligue et Coupe de France). D'autre part, je n'ai pas été sollicité par d'autres clubs, compte tenu de mon faible temps de jeu.
Maintenant c'est à moi de jouer et montrer que je serai capable quand il sera temps, de prendre la place de numéro 1.

-Eprouvez-vous quand même une certaine frustration ?

Oui c'est certain, ce n'est pas toujours facile de ne pas jouer mais je suis très attaché à ce club et j'ai décidé de prolonger ici.
Le FCGB est mon club formateur, j'y suis depuis que j'ai 15 ans et j'évolue en permanence dans mon rôle de second gardien. Et quand Ramé prendra sa retraite, je serai prêt à le remplacer, si on me le propose.

SUD OUEST
 
 

Pseudo : lolo_lulu22

Voir profilContacter le membre

le 10 Juill. 08 à 11h42

GIRONDINS DE BORDEAUX. --Le Brésilien, parti à Anglet avec le reste de l'équipe, a rassuré Blanc sur son envie de rester à Bordeaux

arkblue'>Wendel ok, Alonso pas sûr, Mathieu en attente


Les Girondins se trouvent depuis mercredi soir à Anglet où ils travaillent d'arrache-pied pour préparer la saison de Ligue 1 qui débutera le 9 août avec la venue de Caen à Chaban-Delmas. C'est cette date qu'a cochée l'entraîneur des Bordelais sur son agenda, même s'il aura le plaisir d'accueillir Lyon huit jours auparavant pour le Trophée des Champions.
Laurent Blanc a emmené 23 joueurs avec lui à Anglet, soit le groupe qui s'entraîne sous sa direction depuis lundi dernier, avec les deux espoirs du club, Grégory Sertic et Matthieu Saunier. En revanche, pas de Ted Lavie. Le jeune milieu de terrain, 22 ans, en fin de contrat en juin 2009 et qui n'a joué que trois matches de L1 depuis 2003, est parti à Angers (National), effectuer un essai jusqu'au 12 juillet.
Pour le reste, le Cévenol sait qu'il pourra compter sur Wendel cette saison. Le Brésilien est tombé d'accord avec les dirigeants du club sur les conditions de réévaluation de son salaire et sur les deux années de prolongement qui lui sont offertes. Il devrait donc signer le nouveau contrat qui le lie à Bordeaux jusqu'en 2012 dès son retour de stage. Lui tenait à rester ; le coach cévenol ne peut que s'en réjouir : il sait qu'avec celui qu'on appelle « Robocop », il tient un atout pour le moins précieux dans son jeu.


Ramé s'est entraîné.


Les choses se présentent beaucoup moins bien pour Alejandro Alonso, à qui il ne reste plus qu'un an de contrat et qui ne paraît pas très enthousiasmé par ce qu'on lui propose. Il n'a pas resigné, fort de quelques touches en Espagne. Dans ces conditions, on peut se préparer à le voir partir.
En ce qui concerne le transfert de Jérémy Mathieu, les choses n'avancent plus. Le président de Toulouse, Olivier Sadran, qui a acheté le joueur 5 millions d'euros il y a deux ans au FC Sochaux, reste inflexible. Dur en affaire, il sait pourtant qu'il devra laisser partir le Luxovien pour rien à la fin de la saison prochaine. Bordeaux n'étant pas disposé à payer cette somme, joue la montre sur ce dossier, avec d'autant plus de sérénité que pour l'instant, le poste d'arrière gauche demeure pourvu en joueurs.
Comme la saison dernière, le programme du stage au Pays Basque exige trois entraînements quotidiens, avec footing au réveil, travail athlétique et technique dans la matinée et jeux avec ballons en fin d'après-midi.
Ce fut le programme de la journée d'hier. À noter qu'Ulrich Ramé, ménagé mercredi à cause d'un problème au mollet gauche, s'est entraîné normalement.

SUD OUEST
 
 

Pseudo : mavubaforever

Voir profilContacter le membre

le 11 Juill. 08 à 18h23

11/07/2008 17:13
Foot - L1 - Bordeaux - Pas de concurrence
A quelques heures du coup d'envoi de leur premier match de préparation, les Girondins, qui s'apprêtent à affronter l'AC Ajaccio (Ligue 2) à Biscarrosse (19h00), entament leur série de rencontres amicales dans la sérénité. Ponctuant un stage de remise en forme athlétique s'étant déroulé à Anglet, les joueurs de Laurent Blanc goûteront à une revue d'effectif de circonstance. Et pour l'occasion, les nouvelles recrues, qui figurent parmi les 26 éléments présents, avouent ne pas nourrir d'inquiétude vis-à-vis d'une quelconque concurrence, notamment dans la zone du milieu de terrain. Ainsi, comme le rappelait dans la semaine Yoann Gourcuff sur l'Equipe.fr, rien n'est encore défini.

«Pour l'instant, nous ne sommes pas encore entrés là-dedans, puisque nous ne sommes qu'en stage de préparation. Par conséquent, il n'y a pas de concurrence.» Pour son compère de l'entrejeu, Yoan Gouffran, même son de cloche. «Nous n'avons repris l'entraînement que depuis quelques jours, donc c'est un mot qui n'est pas adapté à la situation.» L'émulation collective, qui verra les Wendel, Alonso, Fernando, Diarra, Ducasse, Trémoulinas ou encore Traoré, en découdre dans leur surface de prédilection, remplacera donc ce soir la terminologie usuelle, dans une partie de reprise programmée pour permettre - essentiellement - aux participants de cumuler du temps de jeu, comme le confirme l'ancien Caennais.

«Nous devrons jouer simple, car nous n'avons pas encore les jambes pour tenir quatre-vingt-dix minutes. Je pense qu'il y aura pas mal de changements et nous verrons à peu près à quel poste et dans quel schéma nous pouvons évoluer. Les sensations viendront au fur et à mesure des matches... » Et pour leur première sortie, les Bordelais pourront compter sur la quasi totalité de leur effectif, Fernando Cavenaghi étant cependant toujours en vacances, et Ted Lavie, en essai à Angers (Ligue 2). - Laurent BRUN, à Biscarrosse.

http://www.lequipe.fr/Football/breves2008/20080711_171318_pas-de-concurrence_Dev.html
 
 

Pseudo : jonathan24

Voir profilContacter le membre

le 12 Juill. 08 à 09h50

Foot - L1 - Bordeaux - Blanc : «Une réussite»

Au terme du match amical remporté (2-1) par ses joueurs face à Ajaccio vendredi soir à Biscarrosse, Laurent Blanc a évoqué une «réussite» à propos du stage de préparation à la prochaine saison effectué par les Girondins de Bordeaux à Anglet (Pyrénées-Atlantique). Même si son équipe jouera cette saison la Ligue des champions, l'entraîneur de l'équipe au scapulaire n'a pas modifié son programme.

«Laurent Blanc, quel bilan tirez-vous du stage de préparation effectué à Anglet ?
Le groupe n'a pas beaucoup changé, et l'ossature de la saison passée est restée la même. Nous avons deux nouveaux joueurs qui sont jeunes et qui se sont très bien adaptés (Yoann Gourcuff et Yoan Gouffran, NDLR), ce qui me permet de dire que ce stage s'est très bien passé. La charge de travail était assez importante, mais nous avons eu la chance de ne pas souffrir de la chaleur, ce qui compte aussi. De plus, la motivation qu'ont mise tous ces garçons, a permis d'effectuer ce stage le plus pleinement possible... Tout le monde a bien travaillé dans la durée. Ce fut une réussite.

Le fait de disputer la Ligue des Champions, cette saison, a-t-il eu une incidence sur la préparation, par rapport à celle de l'exercice précédent ?
Les joueurs ont bénéficié de six semaines de repos, ce qui est important pour bien recharger les batteries. Nous avons, cet été, cinq semaines de préparation, avec un programme basé sur celui effectué l'année dernière. Par conséquent, on ne peut pas dire que la C1 ait changé quoi que ce soit. Il n'y a qu'à voir notre fin de saison, pour dire que la préparation a été très bien faite l'été dernier. Nous sommes donc repartis sur les mêmes bases.

Qu'attendiez-vous de vos joueurs, au cours de cette rencontre disputée face à Ajaccio ?
C'était un entraînement de plus... Je vous avais déjà dit cela en juillet 2007, et je n'ai pas changé d'optique ! Je considère les matches amicaux comme des séances d'entraînements supplémentaires. D'ailleurs, nous ne nous étions pas du tout préparés spécifiquement pour ce match, puisque nous avons eu une séance de quarante cinq minutes le matin même... La seule chose que j'ai dite aux joueurs, c'est que lorsqu'il y a un match, tant amical qu'officiel, il faut s'habituer à le gagner.

Etes-vous satisfait de la prestation du groupe ?
Disons que c'est est une bonne chose, avec une victoire obtenue face à une équipe d'Ajaccio, laquelle, elle aussi, jouait son premier match de préparation. Ceci a couronné notre stage. A présent, nous allons monter en puissance, au contact des équipes que nous allons rencontrer durant les prochains matches amicaux (*), avec, le 2 août prochain, la venue à Bordeaux d'une belle équipe de Lyon (pour le Trophée des Champions, NDLR), qui nous fera comprendre que cette année, elle sera encore présente dans le championnat de France...

Dans quel état physique se trouve désormais votre collectif ?
Nous n'avons pas de blessés, seulement quelques petits bobos... Mais il n'y a rien de bien inquiétant, ce qui prouve là aussi que la préparation a été bien dosée, et que les joueurs ont bien supporté la charge de travail.»

Recueilli par Laurent BRUN, à Biscarrosse.

(*) Châteauroux, Marseille, Toulouse et Lorient

http://www.lequipe.fr/Football/breves2008/20080712_093116_-blanc-une-reussite_Dev.html
 
 

Pseudo : yul32

Voir profilContacter le membre

le 12 Juill. 08 à 17h31

12/07/2008 17:13
Foot - L1 - Gourcuff-Gouffran, de belles promesses
[Yoann Gourcuff et Yoan Gouffrant sont déjà très complices.]

Depuis l'annonce officielle de leur signature, Yoann Gourcuff et Yoan Gouffran sont devenus les deux principales attractions du club. Alignés pour la première fois côte à côte dans leur nouvelle équipe, hier soir à Biscarrosse face à Ajaccio (2-1), lors de la première rencontre de préparation des Girondins, les deux recrues ont fait bonne impression. Actifs tant en récupération que dans l'animation offensive, les compères de l'entrejeu ont séduit par leurs facultés d'adaptation à la philosophie de jeu prônée par Laurent Blanc.

«Ils s'adaptent rapidement et ont les capacités pour, assure le technicien. Disons qu'ils ont été recrutés pour cela aussi... Et à ce niveau-là, je ne me fais aucun souci.» Une analyse relayée par Yoann Gourcuff. «Pour le coach, ce match était un entraînement supplémentaire. Nous n'avions pas encore eu l'occasion de nous entraîner sur un grand terrain, donc nous n'avions pas beaucoup de repères, rappelle-t-il. Mais l'objectif était de commencer à retrouver des sensations normales et des automatismes avec les coéquipiers. Ce qui fut le cas, en plus d'avoir marqué des buts.» Très en jambes et dangereux sur coups de pieds arrêtes, l'ancien Milanais a laissé entrevoir dans les Landes, de belles promesses ; le résultat d'une préparation athlétique bien dosée.

«Physiquement, je me sens très bien, car j'ai bien bossé avec le préparateur physique (Éric Bédouet, NDLR). J'espère que cela ira de mieux en mieux, sachant qu'en plus, il y a de bons joueurs comme Wendel ou Fernando, et aussi de la qualité en attaque.» Sans oublier l'autre Yoan, Gouffran, aux côtés duquel il a dirigé les opérations. «Il y a un bon moment que je connais Yoan et, sur le terrain, je connais aussi ses qualités. Donc, ça va, affirme-t-il. Mais nous essayons de ne pas toujours être ensemble, cela pour nous permettre une meilleure intégration...Car nous devons tenter de connaître nos coéquipiers. » Selon l'ancien Caennais, c'est dans la discrétion que le bonheur partagé semble se résumer. «Cela fait déjà pas mal d'années que je connais Yoann, et je suis content qu'il soit là...» Pas de doute, ces deux-là s'entendent déjà très bien. - Laurent BRUN, à Bordeaux.
 
 

Pseudo : lolo_lulu22

Voir profilContacter le membre

le 15 Juill. 08 à 13h59

Qui viendra à Chaban ?


Même si le premier tour est encore loin on peut d'ores et déjà évaluer les forces en présence. Et les potentiels adversaires des Girondins. Ligue des Champions, mode d'emploi et décryptage.

Chapeau 1 : du beau et du lourd.

Que les supporters se rassurent. Si la tâche s'annonce difficile pour les Girondins, les affiches au stade Chaban-Delmas n'en seront que plus alléchantes. Le Real Madrid, Manchester, Chelsea ou l'Inter Milan sera à coup sûr un des adversaires bordelais durant la phase de poules (du 16 septembre au 10 décembre), formations auxquelles il faut ajouter Barcelone, Arsenal et Liverpool si elles se qualifient via le troisième tour préliminaire. Au cas où un de ces trois grands d'Europe venait à chuter, c'est le Bayern de Munich, tête de liste du chapeau 2, qui viendrait alors se greffer aux potentiels visiteurs issus du chapeau 1. Dans l'ordre, suivraient le PSV Eindhoven et Villarreal si d'aventure survenait une autre anomalie dans la hiérarchie de la « Ligue des millions ».
Difficile de choisir, direz-vous. Alors, tant qu'à se coltiner d'entrée une des plus grosses cylindrées européennes, autant joindre l'utile à l'agréable : en héritant d'une équipe espagnole (le Real Madrid ou Barcelone) ou italienne (l'Inter), les Girondins seraient alors assurés de ne pas affronter l'AS Roma, ou Villarreal dans le chapeau 2, ni une des deux équipes à éviter dans le chapeau 4 si elles se qualifiaient, la Fiorentina et l'Atletico Madrid, deux équipes d'un même pays ne pouvant se rencontrer lors de la première phase de poules.

Chapeau 2 : tout sauf le Bayern et l'AS Roma.

Dans le chapeau 2, là où la qualification peut se jouer en fonction de l'équipe tirée, il faudra donc à tout prix éviter le Bayern Munich, le champion d'Allemagne quatre fois vainqueur de l'épreuve, et l'AS Roma, quarts de finaliste lors des deux dernières éditions (ainsi que la Juve si les Turinois basculaient dans le chapeau 2). Ou encore, dans une moindre mesure, le Werder Brême et le PSV Eindhoven : les Hollandais étaient déjà de la campagne girondine en Champions League en 2006-07.
Méfiance également vis-à-vis du FC Porto. Si, sur le papier, il apparaît en effet comme une formation « abordable », le champion du Portugal est un invité habituel des 8es de finale. Marseille en a fait l'amère expérience à deux reprises, la saison dernière et en 2004 lors de la campagne victorieuse de la bande à Mourinho face à l'AS Monaco. Le Sporting Portugal ou les Allemands de Schalke 04 (quoique quarts de finalistes l'an dernier) pourrait être considéré comme un bon tirage pour les Bordelais.

Chapeau 4 : totale inconnue.

Enfin, le chapeau 4 constitue la plus grande inconnue quant aux potentiels adversaires girondins. Hormis le champion de Roumanie, le FC Cluj, directement qualifié et assuré de figurer dans le chapeau 4, tous les autres devront passer par les tours de qualification. Et pour les clubs les plus modestes au classement UEFA, arriver jusqu'en phase de poules s'apparente à un vrai parcours du combattant puisqu'il leur faudra franchir trois tours préliminaires.
Les Glasgow Rangers de Jean-Claude Darcheville entreront par exemple en lice au 2e tour face au vainqueur du match entre les Andorrans de Santa Coloma et les Lituaniens du FBK Kaunus. Ensuite, il restera encore une dernière marche à gravir pour le dernier finaliste de la Coupe UEFA avant d'intégrer le tirage au sort de la Ligue des Champions le 28 août prochain.
Le Levski Sofia, le Standard de Liège ou le Slavia Prague, qualifiés pour le 3e tour préliminaire, pourraient s'avérer comme des adversaires à la portée des Girondins dans le chapeau 4.

Le jeu des pronostics : éviter le déjà vu.
En revanche, un tirage nettement moins favorable pour les Girondins de Bordeaux serait par exemple d'affronter Manchester United (chapeau 1), le Bayern Munich (chapeau 2) et la Fiorentina (chapeau 4). Dur, très dur même, et surtout on connaît déjà. Anglais et Italiens étaient les adversaires des Bordelais lors de la 2e phase de poule de l'édition 1999-2000.
Mais, pire encore pour les supporters marine et blanc, serait de voir débarquer à Chaban-Delmas exactement les mêmes adversaires qu'en 2006-07. Car le scénario est tout à fait possible : Liverpool (chapeau 1), PSV Eindhoven (chapeau 2) et Galatasaray (chapeau 4).
Un tirage plus « sympa » pourrait par exemple ressembler à celui-ci : Real Madrid, que les Girondins n'ont encore jamais rencontré en match officiel, Sporting Portugal et Cluj. Alors, qui viendra à Chaban ? À votre tour, faites vos jeux.

Source Sud Ouest
 
 

Pseudo : lolo_lulu22

Voir profilContacter le membre

le 15 Juill. 08 à 17h22

Foot - L1 - Bordeaux - Cavenaghi a repris


Après avoir été convoqué avec l'Argentine pour disputer des rencontres amicales préparatoires, ainsi que d'autres comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2010, Fernando Cavenaghi a participé à l'entraînement collectif de ce lundi, au Haillan. «Content» d'avoir fait partie de l'aventure avec les Ciel et Blanc, et après avoir savouré quelques jours de congés supplémentaires octroyés par les dirigeants bordelais, l'attaquant, rentré en Gironde dimanche matin, a repris du service avec enthousiasme. Bénéficiaire d'une séance à la carte distillée par le staff médical et basée sur du footing, des étirements et une légère prise de contact avec le ballon, le Sud-américain avoue se sentir au mieux.

«Je n'ai repris que ce matin, mais je me sens très bien, affirme-t-il. J'ai eu de bonnes sensations aujourd'hui car j'ai passé des vacances en famille, et parce que j'ai bien travaillé en Argentine avec un coach, lors des dernières deux semaines.» Après son compère d'attaque Marouane Chamakh (rentré il y a peu du Maroc), le meilleur buteur du club la saison passée en Ligue 1 (15 buts inscrits en 23 rencontres) retrouve progressivement ses marques, au sein d'un club vis-à-vis duquel il indique être attaché. «A Bordeaux, il y a de nouveaux joueurs que je vais apprendre à connaître, et qui vont se fondre dans le groupe de la saison passée, lequel était déjà très bon, précise-t-il. Je me sens à l'aise et tout ceci est de très bon augure pour l'exercice à venir. Je suis bien ici et je ne veux pas changer !»

Fort d'une nouvelle expérience internationale, "Cavenagoal" se dit à présent aussi mieux armé pour l'avenir. «Cette expérience en sélection était vraiment très enrichissante pour moi, car il était très important de figurer parmi ce groupe et de travailler avec vingt-cinq joueurs de ce niveau. Par conséquent, c'est une chose très positive pour la suite.» Cavenaghi est de retour ; un bien mauvais présage pour les gardiens de buts de Ligue 1, qui auront encore probablement du souci à se faire en 2008-2009.
 
 

Pseudo : footmax3333

Voir profilContacter le membre

le 17 Juill. 08 à 23h14

Football.fr : Président Triaud, comme percevez-vous la préparation d'avant-saison de votre équipe ?

Jean-Louis Triaud : Je ne vois pas forcément les matches amicaux, mais je sais qu'une préparation est très difficile. Il y a un travail physique lourd à digérer. Il faut voir le résultat dans les semaines à venir. On affronte l'OM ce week-end, mais ça reste encore un match amical. Vous savez, l'an dernier, on avait été nul avant le championnat. J'espère surtout boucler le recrutement rapidement.


Que manque-t-il pour clôturer votre mercato ?


Nous sommes toujours à la recherche d'un arrière gauche, comme depuis le début de l'intersaison, avec la piste Mikaël Silvestre. Jérémy Mathieu ne devrait probablement pas venir, car le TFC ne veut vraiment pas le céder. J'attends désormais que Laurent Blanc désigne sa cible. On fera le nécessaire, sans avoir forcément de budget précis pour ce transfert.

Avec les arrivées de Gouffran et Gourcuff, vous préparez plus que jamais l'avenir...

Ils sont jeunes mais ont déjà prouvé en Ligue 1. Les deux Yoan ne sont pas là pour exploser dans 2-3 ans, mais cette saison. En France, on donne, à tort, peu d'importance aux jeunes de 22 ans. Mais effectivement, l'avenir, c'est notre centre de formation. Tous les ans, on sort d'excellents éléments. Je suis satisfait de leur évolution.

Quel est l'objectif annoncé cette saison en Ligue 1 ? Est-ce le moment pour détrôner l'OL ?

L'équipe s'est renforcée, alors nos ambitions ne vont pas être revues à la baisse. Comme l'an dernier, nous espérons finir sur le podium, pour rejouer la Ligue des Champions la saison prochaine. En début de championnat, toutes les grosses écuries ambitionnent de remporter le titre. C'est notre cas, mais on sait que ça va être extrêmement compliqué. Cela ne se joue à rien. L'OL connaît la recette depuis six ans mais va tomber un jour ou l'autre. Le club a subi des changements, alors c'est peut-être la saison pour doubler Lyon. On fera du mieux possible, on ne se privera pas pour gagner la Ligue 1 si elle est à notre portée. L'objectif minimum, c'est de se rapprocher. Mais Bordeaux n'est vraiment pas seul à prétendre ce titre d'outsider au titre. Avec un recrutement très intéressant, l'OM peut également contester la supériorité lyonnaise.


Un an après, êtes-vous surpris par la superbe réussite de Laurent Blanc ?


Non. Il a répondu à nos attentes. Ce n'est pas étonnant de le voir si performant sur un banc de touche. L'été dernier, nous avions quand même l'objectif d'engager un entraîneur capable de monter le club vers les sommets. J'étais optimiste, je savais que Laurent Blanc avait le talent de gérer un tel groupe. Ce n'était pas un coup de poker.
 
 

Pseudo : footmax3333

Contacter le membreVoir profil

le 18 Juill. 08 à 10h25

Pas d'entraînement vendredi 25 juillet

Laurent Blanc et Jean-Louis Gasset ont apporté une petite modification à leur programme d'entraînement de la semaine prochaine. Les deux séances d'entraînement du vendredi 25 juillet 2008, prévues initialement à 9h30 et 17h00, ont été annulées. Les joueurs bordelais pourront donc se reposer avant de partir en stage en Bretagne, le lendemain.
 
 

Pseudo : lolo_lulu22

Voir profilContacter le membre

le 25 Juill. 08 à 11h07

« Atteindre le titre »


Le défenseur bordelais Florian Marange, confronté à une forte concurrence au poste de latéral gauche, pourrait partir lors du Mercato. En attendant, le Girondin évoque pour Football365 les ambitions de son club.

-Florian Marange, vous êtes en pleine préparation avec Bordeaux. C’est le moment d’emmagasiner des forces pour une saison qui s’annonce chargée…

On a un gros mois de boulot mais il faut en passer par là pour faire un bon début de saison et avoir des résultats toute l’année. Les matchs amicaux sont des entraînements plus que des matchs. On travaille les automatismes. On prend le rythme. Il n’y a rien de mieux que les matchs pour se mettre au niveau et retrouver le rythme. On a des grosses séances le matin et après, on joue le soir. C’est un peu difficile.

Il va falloir tenir toute la saison car le club a beaucoup d’ambitions dans chacune des compétitions disputées…
On a déjà connu cette situation. On l’a vécue il y a deux ans avec Ricardo. Je pense qu’on va mieux aborder cette saison. Le coach va faire ce qu’il faut au niveau des joueurs pour être bien à tous les matchs.

-Avec l’UEFA la saison dernière, vous aviez déjà eu un rythme élevé mais il y avait eu une grosse rotation au niveau de l’effectif. Là, on imagine qu’il y en aura moins…

C’est clair. La C3 l’année dernière, c’était pour les jeunes. La Ligue des champions, ce sera différent car les meilleurs joueront. Ce seront les choix du coach. Il faudra être le meilleur pour pouvoir jouer.

« La Ligue 1 sera plus resserrée »

-En championnat, vous êtes passé très près la saison passée du titre. Votre objectif est-il d’aller chercher Lyon ?

La Ligue 1 sera plus resserrée avec plus de grosses équipes qui peuvent inquiéter Lyon. Car là, ce n’est pas marrant ! Après dix journées, ils étaient déjà premiers. Ce n’était pas super (rires) !

-Sentez-vous une différence de traitement envers Bordeaux ?

On est sur une dynamique de vice-champions de France car on termine deux fois deuxièmes lors des trois dernières années. Ça serait sympa d’aller chercher cette première place. Cela n’est pas passé loin l’année dernière. Avec l’arrivée de nouveaux joueurs, j’espère que ça nous donnera le petit plus pour atteindre le titre.

-Le club ne cache pas ses ambitions…

On joue la Ligue des Champions, c’est bien. Mais notre objectif, c’est de terminer premiers. A nous de nous donner les moyens. La Ligue des Champions va nous pomper beaucoup d’énergie mais ça sera à nous de gérer pour atteindre ces résultats là.

« Tout le monde se sent concerné »

-La saison passée, vous avez moins joué que la précédente…

Tout le monde se sent concerné. Tout le monde a la même motivation. Personne ne fait la tête en se disant qu’il ne joue pas le prochain match. Car l’année dernière, tout le monde a joué et a apporté ce qu’il avait à apporter. Nous avons eu des résultats positifs et cela a donc donné raison au coach.

-Est-ce frustrant malgré tout ?

C’est le foot qui veut ça : ce sont les choix du coach. Nous sommes là pour bosser et être présents quand on fait appel à nous. Il faut d’abord penser à l’équipe.

La force de Laurent Blanc, c’est de garder sous pression tout le groupe malgré les changements réguliers d’équipe…
Il a mis sa méthode en place dès le début de saison et ça a marché derrière. Ça lui donne raison. C’est ce qu’il voulait. J’espère que ça marchera encore cette année.

-A titre personnel, le fait de jouer moins régulièrement ne vous incite-t-il pas à aller chercher un autre club ?

Il y a deux ans, j’avais fait une grosse saison au niveau du nombre de matchs. Le nouveau coach est arrivé et c’est plus difficile. Je ne sais pas encore, j’ai le temps pour réfléchir. Un prêt ? Je vais réfléchir. Ça se fera ou ça ne se fera pas, je ne sais pas encore. On verra au mois d’août suivant ce qui va se passer dès le début de saison.


source : football365
 
 

Pseudo : footmax3333

Voir profilContacter le membre

le 27 Juill. 08 à 09h29





Equipe papier.

Désolé si c'est trop grand ou trop petit, je peux pas faire mieux étant donné la longeur de l'article !
 
 

Pseudo : footmax3333

Voir profilContacter le membre

le 28 Juill. 08 à 19h50

Bordeaux / Gouffran : « Progresser »


Rédaction Football365 - lundi 28 juillet 2008 - 18h25 Transféré de Caen à

Bordeaux cet été, l'attaquant international Espoirs Yoan Gouffran compte bien « progresser » cette saison avec les Girondins. Notamment en disputant pour la première fois la Ligue des Champions

Yoan Gouffran (attaquant de Bordeaux)
Il y a de très bons joueurs dans cette équipe. Beaucoup d’émulation ne peut que me faire progresser. De plus, nous savons que nous sommes attendus cette année. Nous devons nous montrer costauds et faire en sorte d’être dans les premiers, tout simplement. Mon intégration s’est très bien passée. Pas de souci de ce côté-là, tout le monde est venu me parler et a été très gentil avec moi. Sur le terrain, nous sommes encore en préparation, on essaye de faire de bonnes choses et de trouver des affinités, mais cela viendra au fur et à mesure. Nous devons être prêts le 9 août, nous le serons. J’essaye de faire ce que je sais faire, de donner le meilleur de moi-même sur le terrain, afin de progresser. Si cela me permet de franchir un palier avec Bordeaux, je vais persévérer. Je connais les enjeux, comme la Ligue des Champions par exemple et je sais que cela va beaucoup me faire progresser.
 
 

Pseudo : footmax3333

Voir profilContacter le membre

le 28 Juill. 08 à 22h49

BORDEAUX EST DANS LES TEMPS


Le Championnat de France redémarre le 9 août. Tous les jours, suivez sur notre site le compte-à-rebours avec les dernières tendances enregistrées chez tous les clubs. A douze jours de la réception de Caen, Bordeaux avance à son rythme, avec efficacité et discrétion...
Christian Gourcuff, le père, voir grandir son fils Yoann, buteur dimanche. (L'Equipe)

Christian Gourcuff, le père, voir grandir son fils Yoann, buteur dimanche. (L'Equipe)

LE GRAND SOIR DE GOURCUFF


Bordeaux a remis de l'ordre dans ses idées, dimanche, en dominant Lorient (1-0) en match amical. Yoann Gourcuff a marqué de son empreinte la rencontre événement qui l'opposait à l'équipe de son père, Christian. C'est une de ses frappes qui a permis au Girondins de l'emporter. Après deux saisons en pointillé à Milan, il a trouvé une équipe qui compte sur lui : en première période, il était meneur axial dans un système en 4-2-3-1.
 
 

Pseudo : footmax3333

Contacter le membreVoir profil
 

Pseudo : m@rius

Voir profilContacter le membre

le 29 Juill. 08 à 13h47

Transferts - Bordeaux a fini, a priori

Le président bordelais Jean-Louis Triaud considère Diego Placente «a priori comme la dernière recrue de la saison, sauf si...». Le recrutement de l'Argentin correpond, en tout cas, au souhait manifesté par Laurent Blanc dès le mois de mai dernier, celui d'obtenir trois gros renforts à trois postes bien précis. «(Il) nous avait d'entrée donné trois noms, explicite Triaud. Nous en avons signé deux sur ces trois, le troisième étant un peu plus compliqué à finaliser». Ces trois noms, comme L'Equipe l'avait révélé à l'époque, étaient Yoann Gourcuff, Yoann Gouffran et Mikaël Silvestre.

Un an après avoir été égratigné, à la même époque, par le même Laurent Blanc pour un recrutement trop lent et pas assez ambitieux, Triaud se borne à constater «qu'un recrutement se fait rapidement quand un entraîneur a des idées claires, précises et accessibles, ce qui n'a pas toujours été le cas». «Quand vous avez avec vous un interlocuteur qui sait ce qu'il veut, et qui est précis dans ses choix, et que ses demandes correspondent au budget du club - même si ce sont des recrutements assez significatifs -, cela peut aller vite, développe-t-il. Laurent procède par étape. Pour chaque poste, il donne un nom. On explore la piste, puis, il donne un autre nom si cela ne marche pas. Et nous explorons cette nouvelle piste. Ainsi de suite. Ce n'est pas le genre à donner trois ou quatre noms d'entrée.» - Avec L. B. (à Bordeaux)

L'équipe.fr
 
 

Pseudo : obertan47

Voir profilContacter le membre

le 29 Juill. 08 à 14h05



EXCLU365 - BORDEAUX / L.BLANC :
« Lyon reste au-dessus du lot »
Florian GENTON - mardi 29 juillet 2008 - 12h59


A quatre jours du Trophée des Champions face à Lyon, Laurent Blanc a fait le point sur la préparation des Bordelais. L’entraîneur des Girondins en a profité pour rappeler que l’OL restait le grand favori du prochain championnat.

Laurent Blanc, comment jugez-vous la préparation de votre équipe à quelques jours du Trophée des Champions face à Lyon ?
Pour l’instant, la préparation se passe très bien. On s’est un peu calqué sur celle de l’an dernier car on a pu s’apercevoir qu’on était très bien physiquement en fin de championnat. On avait fini en boulet de canon. Du coup, la préparation en elle-même n’a pas trop changé. La seule petite différence, c’est que les joueurs ont bénéficié cette année de cinq semaines de vacances. C’est forcément mieux. Ils ont rechargé les accus et les esprits sont aérés. Du coup, on aura bénéficié de six semaines de préparation, avec une charge de travail un peu plus importante que l’an dernier puisque tous les joueurs étaient présents à la reprise.

Etes-vous satisfait du contenu des matchs amicaux ?
Quand on effectue une préparation difficile avec une grosse charge de travail, il est primordial pour les joueurs de ne pas se blesser. Je continue de toucher du bois car pour le moment, il n’y a pas eu de gros problèmes. Quant aux premiers matchs amicaux, on a pu se rendre compte qu’il fallait d’abord digérer tout le travail précédent. Mais la forme commence à revenir, comme on a pu le voir face à Lorient lors de notre dernière sortie. Les joueurs ont assimilé la préparation et j’espère que cela sera encore visible samedi lors du Trophée des Champions. D’autant que cette semaine, on va surtout axer les entraînements sur l’unité du groupe et le travail tactique.

Le Trophée des Champions sera le premier match officiel de la saison. Est-ce un rendez-vous important à vos yeux ?
Un trophée reste un trophée. Et c’est donc toujours important d’en gagner. Je rappelle quand même que Bordeaux est un peu l’invité de dernière minute car en principe, ce Trophée des Champions oppose le vainqueur du championnat au vainqueur de la Coupe de France. Nous n’avons gagné aucune de ces compétitions. J’avais demandé à mes dirigeants de nous programmer un gros match amical avant la reprise de la L1 mais c’est la Ligue qui s’en est chargée en nous proposant un rival comme Lyon, la plus forte équipe française depuis sept ans. A ce niveau-là, on est très heureux de les rencontrer. Le seul bémol, c’est que ce Trophée des Champions est considéré comme un match officiel et on sera limité en termes de changements. Sans parler des sanctions administratives qui pourraient impacter le début de notre championnat. Cela me chagrine un peu mais on ne va pas faire la fine bouche. On va jouer ce match à Bordeaux, devant notre public. A nous de bien figurer.

arkblue'>« Aucune comparaison financière entre Bordeaux et Lyon »

Votre discours d’avant-match auprès de vos joueurs prendra-t-il en compte ces éventuelles sanctions administratives ?
Oui, on en tiendra compte. Mais une fois que le match a commencé, c’est difficile d’y penser tout le temps sous peine de jouer en retenue. J’espère juste que tout se passera le mieux possible et que ni Bordeaux, ni Lyon ne seront trop pénalisés. Après, il nous restera une semaine de travail pour peaufiner l’équipe afin d’aborder au mieux le début du championnat.

En parlant de championnat, Lyon reste-il au-dessus du lot ?
Il suffit de regarder leur effectif pour comprendre pourquoi ils sont au-dessus du lot… Financièrement, il n’y a aucune comparaison possible. Et sportivement, ils ont pris de l’avance sur certains clubs. C’est vrai que l’an dernier, on les a chatouillés jusqu’à la dernière journée du championnat. Mais j’espère que cette année, il y aura trois ou quatre équipes qui en feront de même. Voire les dominer. Et si cela pouvait être Bordeaux…

Un mot sur Diego Placente, votre dernière recrue. Il y avait un vrai besoin à ce poste d’arrière gauche…
On avait effectivement besoin d’un renfort défensif. Et plutôt côté gauche. Dans ce domaine, on a eu plusieurs options qui n’ont pas abouti pour diverses raisons. Et on a eu la possibilité d’approcher Diego Placente. Il répond à un critère très intéressant à mes yeux : l’habitude de jouer la Ligue des Champions. J’ai eu l’occasion de l’affronter quand il jouait au Bayer Leverkusen. Il a beaucoup d’expérience et connaît bien cette compétition. J’espère qu’il fera bénéficier sa connaissance du plus haut niveau à tout l’effectif.

www.football365.fr

PS : Si vous avez remarqué le journaliste qui a fait l'interview est bien Florian Genton, ex-RMC. Il a rejoint le Groupe Sporever et plus particulièrement Orange Sports TV et Orange Foot avec Denis Balbir (ex France 2) et Céline Géraud (ex-TF1)
 
 

Pseudo : Tot0gne

Voir profilContacter le membre

le 31 Juill. 08 à 00h32

Bonsoir à tous. Je ne poste pas ici mais je passe très souvent pour lire à droite à gauche. Je suis rédacteur sur DirectBordeaux.com pour tout vous dire et n'ayant pas l'habitude de faire de la pub, je pense que ce topic est le plus convenable pour évoquer notre nouveauté : Direct Bordeaux Mag'.

http://www.directbordeaux...

Hope You Enjoy
 
 
1 823 messages
Filtrer ok
Vous devez être connecté pour écrire un message !